Fondé en 1984, Argos est né de l’initiative d’un assureur béarnais, Bernard Sala, qui dirigeait alors l’antenne d’une grande compagnie d’assurance dans les Pyrénées-Atlantiques. Il s’était à l’époque rendu en Espagne et au Portugal pour récupérer des voitures volées en France. Une fois sur place, il avait constaté que beaucoup de véhicules n’étaient pas rapatriés tout simplement parce qu’ils n’avaient pas pu être identifiés.

Fort de ce constat, la solution fut de créer un fichier informatique de véhicules volés, alimenté par les assureurs, et d’effectuer des interconnections avec différents fichiers tels que celui des fourrières, des véhicules mis en épaves, etc. ; afin de croiser les différentes informations liées à ces voitures.

En mai 1997, le GIE ARGOS décide d’étendre son activité en créant un département spécifique dédié aux objets en alimentant la base FIBAR (Fichier Informatique des Biens Assurés Recherchés). L’objectif étant là encore de croiser des données « sinistres » alimentées par les sociétés d’assurance adhérentes et des « enquêtes » renseignées par les techniciens ARGOS, mais également les pouvoirs publics.