• Une équipe spécialisée dans la recherche documentaire ;
  • Une base de données FIBAR (Fichier Informatique des Biens Assurés Recherchés) comprenant des objets déclarés volés et des objets volés retrouvés sans propriétaire identifié ;
  • Un logiciel sophistiqué de confrontation d’images ;
  • Un outil de veille internet développé par ARGOS ;
  • Un accès à la base de données TREIMA de l’OCBC (Office Central de Lutte contre le trafic des Biens Culturels) ;
  • Un accès à la base de données mondiale sur les œuvres d’art volées d’INTERPOL ;
  • Un partenariat avec le Syndicat National des Antiquaires.